LIFE BODYBUILDING

ENTRAINEMENT, NUTRITION, CROISSANCE

LIFE BODYBUILDING - ENTRAINEMENT, NUTRITION, CROISSANCE

CE QU’ON PEUT APPRENDRE DE MILOS SARCEV

MILOS SARCEV

Milos_Sarcev_1

MILOS SARCEV est connu dans le monde du bodybuilding sous le pseudo  » THE MIND ». C’est comme ca qu’on l’a surnommé notamment à cause de ses opinions en entrainement, en nutrition et en supplémentation souvent différentes du conventionnel.

Milos a été le coach sportif de nombreux athlètes, parmi eux :

Flex Wheeler, Monica Brant, Chris Cormier, Gustavo Badell, Luke Wood, Dennis Wolf, Dennis James, Sonny Schmidt, Richard Jones, Ben Pakulski, Markus Ruhl, Greg Kovach, Lee Powel, Patrick Tour, Haiko Kalabach, Barry Kabov, Mustafa Mohammed, Ernie Taylor, Roland Kickinger, Melvin Anthony, Nasser El Sonbaty, Vince Taylor, Hidetada Yamagishi, Tarek El Setouhi, Joel Stubbs, Troy Alves, Ed van Amsterdam, Mohamad Anouti, Marcos Chacon, Kris Dim, Marius Dohne, Johnnie Jackson, King Kamali, James ‘Flex’ Lewis, Kiyoko “Kiyopi” Yamanaka, Robert Hatch, Ari Kokkonen, Liaw Teck Leong, Nicole Acker, Shellie Beaty… et plein d’autres.

La carte de visite est plutôt bonne.

Je me suis intéressé à MILOS SARCEV car physiquement il représente vraiment ce que j’apprécie chez un bodybuilder. Un bon physique musculaire, ni trop ni trop peu, et de bonnes proportions. Je passe sur tous les aspects stéroïdes et compagnies, avis aux novices, c’est de notoriété, pas mal de ses gains (comme ceux de 95% de la production du monde du BB PRO) sont dus aux stéroïdes bref, ce n’est pas vraiment ce qui m’intéresse ici. Mais au moins c’est dit.

SES PRECOS EN NUTRITION PRE et POST ENTRAINEMENT

Ce sujet et la théorie qu’il avance sur ce sujet est une des plus controversées de ses théories.

Selon Milos il y a mieux et plus efficace que les prises de compléments aux périodes pré et post entrainements !

L’explication a notamment un lien avec l’afflux sanguin notamment pendant l’entrainement, pas avant ni après, mais bien pendant.

Selon lui l’afflux sanguin vers les muscles augmente de 60% pendant l’entrainement. Ainsi si les muscles étaient « nourris » pendant l’entraînement donc via le sang transporteur des nutriments, ils seraient plus efficaces.

L’action anti-catabolique optimale serait donc de nourrir ses muscles pas avant ni après mais surtout pendant l’effort musculaire et avec les nutriments adéquats (atp, glucose, acides aminés, vitamines…).

Milos a utilisé ce principe avec tous les athlètes qu’il a entrainé et chacun d’eux a extrêmement bien répondu à cette habitude de «se nourrir» pendant l’entrainement, par une bonne et forte croissance musculaire.

«SETS GEANTS»: la façon la plus efficace de s’entraîner selon MILOS SARCEV

Milos croit qu’avec les méthodes traditionnelles conventionnelles on ne peut obtenir les meilleurs résultats dans le meilleur laps de temps. Pour cela il utilise les « sets géants ».

Un set géant est un set qui va stimuler le muscle de différentes façons avec des exercices différents, des charges lourdes et modérées, différentes prises, différents tempos, différentes amplitudes de mouvements, différents type d’angles…plus on est créatif dans l’établissement d’un set géant et mieux c’est !

L’objectif est l’échec à chaque exercice. Ce type de set permet de « réveiller » certaines fibres musculaires « dormantes », notamment peu sollicitées avec les méthodes classiques d’entraînement.

« Si le corps n’est pas stimulé, choqué…il n’a pas de raison de changer, de s’adapter …c’est aussi simple que cela… »

Exemple de routine sur 12 semaines créée par MILOS SARCEV en utilisant les sets géants, 1 rotation = 1 set géant avec plusieurs exercices

Semaines 1 à 4 :

  • 5 rotations pour chaque groupe musculaire avec 4 exercices par rotation
  • Chaque rotation inclut un exercice à charge lourde 90% de votre 1 rep max

Semaine 5 à 8 :

  • 4 rotations avec 6 exercices par rotation
  • Dans chaque rotation 2 exercices à charges lourdes, le dernier exercice doit comporter une contraction isométrique.

Semaines 9 à 12 :

  • 5 rotations avec 6-8 exercices par rotation
  • Dans chaque rotation 2 exercices à charges lourdes, le dernier exercice doit comporter une contraction isométrique

5 Principes de MILOS SARCEV

1. Le meilleur moment pour prendre ses compléments c’est durant l’entrainement

Durant l’entraînement le sang afflue de plus de 60-70% par rapport à son niveau normal. Cela en fait le moment idéal pour nourrir les muscles de tous les nutriments dont ils ont besoins (acides aminés, glucose,…). Le pic d’insuline provoqué par le glucose transportera les acides aminés là où ils seront les plus utiles.

Après l’entrainement vous aurez manqué la fenêtre de tir.

2. Séparer la prise de glucides de celle des lipides

Manger vos glucides et vos lipides (aliments sources de bonnes graisses) à des horaires différents.

3. Manger pour ce que vous allez faire durant les 3 prochaines heures

Durant la journée nous avons des périodes où l’on brule la graisse, des périodes où l’on est en anabolisme, et enfin des périodes l’on est en maintenance.

C’est ce qui permet de bâtir du muscle et bruler la graisse en même temps.

Le meilleur moment pour bruler la graisse c’est le matin, on préférera ainsi les exos cardio le matin sur un ventre vide.

4. Même un déficit calorique sur une période prolongée provoquera une régulation à la baisse de votre métabolisme

Un déficit calorique de + 500 calories fera entre votre corps en mode survie. Dans ce mode, la première chose que fera le corps sera de consommer du muscle et de stocker de la graisse. La raison en est que pour maintenir le muscle il faut une énergie de 69 kcal alors que pour maintenir le gras il n’en faut que 9 ! Le corps préférera dans ces circonstances maintenir la graisse.

Ainsi la clé pour perdre de la graisse c’est juste de s’assurer d’un petit déficit. La perte sera plus lente mais ô combien plus efficace et surtout plus saine. Si vous allez au-delà du déficit requis alors prévoyez quand même 1 à 2 jours de surplus calorique afin de « reset-er » votre métabolisme cad le sortir de son mode « survie ».

5. Nos seules limites sont celles que l’on s’impose

« L’esprit échouera avant même le corps »

 VIDÉO

CONCLUSION

Il y a des choses intéressantes à retenir de MILOS, je pense notamment au fait de « nourrir » ses cellules musculaires pendant l’entrainement. Ainsi un shake de « BCAA+Glutamine+créatine+dextrose (ou autre source d’energie) » ferait bien l’affaire pendant l’effort.

Ses sets géants aussi m’ont l’air de donner des résultats. Ils ont au moins le mérite de casser les rythmes des programmes plus classiques et surtout d’amener le muscle à des stades où ils avaient peu l’habitude d’être. Alors pourquoi pas ?

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

ARTICLES A NE PAS MANQUER:

  • Pitouche a dit :

    Hello,

    En effet, quand tu fais le calcul, ça semble réalisable mais dans la pratique… Il est certain qu’il faut avoir une pèche d’enfer :-) Les 60 secondes, c’est tout juste le temps d’aller au poste, mettre les charges et bien se préparer pour la série.

    J’ai toujours utiliser de la créatine en poudre car je la prend en dehors de mes séances. Il est néanmoins possible de faire le mélange des poudres à l’avance dans le checker et d’y ajouter de l’eau par la suite.

    P.

  • Pitouche a dit :

    Hello,

    article intéressant. J’ai quelques questions.

    Comment réaliser des sets géants dans un délai raisonnable? Je veux dire; comment y parvenir dans un délai d’une heure max? Ca me semble un peu court. sauf pour le mec chargé qui peut faire plus long.

    Je suis entièrement d’accord avec le fait de nourrir le corps pendant l’effort. J’emmène toujours une bouteille d’eau + glucose/maltodextrine et 4 dragées de BCAA que j’avale pendant ma séance.

    Il semblerait que la créatine n’a pas de réaction immédiate et peut donc être prise lors d’autres repas. De plus, lorsque la créatine est diluée dans de l’eau pendant un trop grand laps de temps, les molécules se dégradent et ne sont plus pleinement assimilables. Il faut alors préféré les gélules.

    Sportivement.
    P.

    • WEBMASTER VINCE a dit :

      Salut l’ami, c’est tout a fait possible si tu fais le calcul pour une seance : 5 rotations de 4 exercices admettons de 10 reps par exo, pour un exercice tu vas prendre 30 sec pour faire tes 10 reps, X 4 ca fait 120 secondes , ajoutons 60 secondes de repos qui peuvent etre necessaires entre les exos (normalement il n’en faut pas) , on en est à 180 secondes tu as fais tes 4 exos et une rotation, tu dois en faire 4 de plus , soit au total des rotations 5*180sec = 15 minutes et ca c’est pour un groupe musculaire, il n’est pas dit de faire un full body pendant une seance donc ca reste realisable. Le plus dur sera je pense d’enchainer les 4 exos du set geant sans repos :)
      Pour la créa, je suis plutot partisan de la poudre mais pourquoi pas les gelules, as tu vu une différence notable entre la prise des 2 ? V.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*