LIFE BODYBUILDING

ENTRAINEMENT, NUTRITION, CROISSANCE

LIFE BODYBUILDING - ENTRAINEMENT, NUTRITION, CROISSANCE

Hormones et croissance musculaire

La chute d’une des plus grandes théories sur les hormones et la croissance musculaire

Cet article va peut être enterrer dans votre esprit l’une des plus grandes théories sur la croissance musculaire, celle de l’efficacité des hormones.

croissance musculaire et hormones

C’est quoi la théorie des hormones en matière de croissance musculaire ?

J’ai déjà eu l’occasion de rédiger un article sur les hormones et leur rôle dans la croissance musculaire. Comme il n’y a de règles absolues en matière de musculation, ce que je vais vous dire ici annihile sans doute toute théorie précédemment défendue. Avais-je raison de dire que les hormones sont responsable de la croissance musculaire et qu’il faut maximiser leur niveau dans l’organisme pour donner les meilleures chances a non muscles. Voyons cela.

Les hormones dont on parle sont : la testostérone, l’hormone de croissance et l’hormone IGF-1 , les hormones dites essentielles à toute croissance musculaire.

Les théories :

  • L’injection d’hormone notamment de testostérone, accroit la force et la masse musculaire. Sans T, pas de croissance musculaire.
  • Ces mêmes hormones sont retrouvées à des niveaux élevées après un certain type d’exercices : selon le temps de repos (faible) et selon le type d’exercice (composés), cela accroit les niveaux dans le corps. Les exercices composés faits à haute intensité augmentent considérablement les niveaux d’hormones.

Si on se base sur ces hypothèses :

Des exercices spécifiques qui accroissent le taux de certaines hormones dans le sang accroissent mécaniquement le développement musculaire. Maximiser le taux de ces hormones dans le sang permettrait d’optimiser sa croissance musculaire.

La chute de l’hypothèse des hormones

Si vous le pouvez lisez cette étude complète (référence en fin d’article) menée à l’université McMaster en Ontario.

Les conclusions de l’étude :

  • Des facteurs spécifiques responsables de la croissance musculaire et on les hormones : L’étude récente sur facteurs de croissance mécano comme le MGF ont montré que ce sont eux qui sont responsables de la croissance musculaire et non  les hormones.
  • Pas d’effet à l’injection de HGH (Hormone de croissance) : de hautes doses d’hormones hgh ont été injectées à un groupe témoin afin de mesurer les résultats en terme de force et de croissance musculaire. Le résultat : l’augmentation était faible voire peu significative.
  • Exercices d’isolation: une croissance musculaire a été observée sans augmentation du taux d’hormones avec des exercices d’isolation comme le curl biceps ou l’extension de jambes. Ces exercices n’ont pas causés de pics d’hormones et pourtant le développement musculaire était bien là.
  • Pas de meilleure assimilation des protéines non plus

Comment était menée l’étude ?

  • 12 hommes ont entrainé leur biceps pendant 15 semaines.
  • L’un des groupes ne faisait que du biceps curl pour maintenir à un niveau normal le taux d’hormones Testo, IGF-1 et Croissance.
  • Dans l’autre groupe, les pratiquants faisaient aussi du biceps curl mais suivi immédiatement par du leg curl à haut volume afin d’accroitre les taux d’hormones. Les taux ont effectivement augmenté.
  • Si l’hypothèse de l’effet des hormones sur la croissance musculaire était juste on aurait vu une croissance plus importante des biceps chez le groupe 2.

Voici le schéma d’étude et la conclusion

Pas de différence notable entre les 2 groupes, ni croissance, ni force, ni augmentation des fibres de type 1 ou 2.

En conclusion

  • Ne croyez plus que faire des exercices isolés comme du Squat, du SDT vont faire augmenter votre taux d’hormones
  • Il n’est pas non plus nécessaire de faire des temps de repos courts, voire des exercices à haute intensité dans le but « d’accroitre le taux d’hormones »
  • Si votre coach vous dit « ce programme va marcher pour vous car il va augmenter votre taux d’hormone et ainsi augmenter votre croissance musculaire », renvoyez-le vers cet article voire l’étude ad-hoc !

Ce qui est intéressant par contre c’est de savoir qu’est-ce qui influence ces fameux « facteurs locaux » tel le MGF un des responsables réels de la croissance musculaire. Cela fera peut-être l’objet d’un autre article ;)

Référence de l’étude : Reference 1

 

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

ARTICLES A NE PAS MANQUER:

  • Ronnie a dit :

    L’hormone de croissance GHG ne peut pas avoir d’effet lorsqu’elle est injecté seul.
    Il faut combiner des steroides et de la testo avec pour avoir des résultat.
    Explosion garantie.
    Lol

  • Anonymous a dit :

    C’est FAUX! je te le prouve pas une autre étude faite par des scientifiques de l’Université d’Odense, au Danemark, dans le « Scandinavian Journal of Medicine & Science in Sports » :

    http://www.vivre-plus.fr/pour-developper-vos-biceps-entrainez-vos-jambes/

    Bonne lecture ;)

    • WEBMASTER VINCE a dit :

      Hello, thk you pour ton commentaire, bienvenue au club :)

  • Anthony a dit :

    Voilà le problème de l’étude « faire que bicep curl et leg curl pendant 4 mois avec des personne non entrainé » c’est normal qu’il yavait pas de différence ou de croissance musculaire.

    Le résultat ne sera pas la même chose si c’était « faire 4 séances classique de musculation/semaine pendant 4 mois avec des personne entrainé »

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*