LIFE BODYBUILDING

ENTRAINEMENT, NUTRITION, CROISSANCE

LIFE BODYBUILDING - ENTRAINEMENT, NUTRITION, CROISSANCE

CASEY VIATOR ambassadeur du HIT Entrainement Haute Intensité

CASEY VIATOR Sa méthode d’entrainement le HIT

Je suis fan de HIT. J’aime beaucoup cette méthode d’entrainement. D’ailleurs certains des articles que j’ai rédigés sur ce sujet sont très enthousiastes quand à la méthode.

casey viator

Pour rappel Arthur Jones n’a pas inventé le HIT mais il est certainement celui qui l’a rendu populaire. Il est aussi surtout celui qui a créé une méthode autour de ce concept de HIT.

Le concept du HIT est basé sur des séances brèves, moins d’une demi-heure 2 à 3 fois par semaine avec une intensité « démesurée ». En général, 1 à 2 sets par exercice sont réalisés mais jamais plus de 3. Il faut chercher  l’échec musculaire à chaque fois. Quand vous avez fini un exercice vous enchainez directement l’exercice suivant sans repos.

Arthur Jones posait cette question à ses apprentis : « N’avez-vous jamais eu envie de vomir après un seul set de curls biceps ? Alors vous ne savez pas ce que travailler dur veut dire…. »

Les athlètes du HIT

Compte tenu du niveau d’intensité demandé dans le HIT, des compétiteurs de grands niveaux entouraient Arthur Jones. Parmi eux : Tom Laputka joueur de football pro, ou encore Ken Leistner powerlifter et Ellington Darden, Mr America 1972.

sergio oliva - la pose de la VictoireMais les plus célèbres furent, Sergio Oliva, Mike Mentzer et Casey Viator.

Sergio Oliva était considéré comme étant le meilleur physique de tous les temps, encore meilleur que celui d’Arnold.

Viator lui s’est distingué en remportant le Mr America 1971 à l’âge de 19 ans seulement. Pour l’anecdote Mike Mentzer termina 10ieme seulement de cette compétition. D’ailleurs c’est après cela qu’il contacta Arthur Jones pour intégrer son équipe « HIT ».

 

 

Casey Viator son programme d’entrainement

Deux jours avant de remporter le championnat Mr America ’71, voici le programme qu’il a appliqué.

Programme 

Presse Jambes : 20 reps 375 kg
Extension jambes : 20 reps 110 kg
Squat : 13 reps 250 kilos

2 mn de repos

Curl Jambes : 12 reps 90 kg
Elevations mollets haltère : 3 sets 15 reps 20kg
Pullover Machine : 11 reps 200 kg
Machine Nautilus dev.nuque : 10 reps 100 kg
Rowing Nautilus : 10 reps 100 kg
Tirage nuque : 10 reps 105 kg

2 minutes de repos

Elevations latérales : 9 reps 20 kg
Dev. nuque barre : 10 reps 90 kg

2 minutes de repos

Curls machine : 8 reps 55kg
Chin up : 12 reps poids de corps

2 minutes de repos

Extension triceps machine : 9 reps 60 kg
Dips poids de corps : 22 reps

CASEY VIATOR a réalisé sa routine Jambes en 11 minutes et le haut du corps en 17 minutes 40 secondes.

Le HIT vous intéresse, alors retenez ces principes

  1. Entrainez-vous avec un très haut niveau d’intensité. L’intensité c’est la fatigue que vous allez développer dans vos muscles. Vous allez trouver l’intensité au travers de l’échec musculaire, pas un échec positif mais celui où vous êtes incapable de bouger le poids d’un millimètre. Utilisez des techniques comme les negatives ou les drop sets.
  2. Principe de charges progressives. A chaque entraînement augmenter la charge. Pour améliorer vos performances vous devez à chaque nouvel entraînement augmenter la charge et parfois mêmes augmenter les reps. C’est la « double progression ». Quand vous atteignez le maximum de vos reps alors vous monter la charge de nouveau. Les augmentations vont aller de 1 à 5 kilos par exemple.
  3. 1 à 3 Sets max pour chaque exercice. Pour qu’un muscle grossisse il doit être sollicité jusqu’à épuisement. Peu importe si vous l’épuisez en 4 sets ou en 1 set. Restez dans l’amplitude 6-12 reps pour le haut du corps, 10-15 reps pour les jambes.
  4. Maitrisez votre technique. Un tempo de qualité, 3-4 secondes concentrique, 1-2 secondes pause, 3-4 seconds excentriques. La phase excentrique est la plus importante. Avec ce tempo vous maximisez aussi le Temps sous tension.
  5. De 30 minutes à 60 minutes par entrainement
  6. 2 à 3 séances d’entrainement par semaine un jour sur deux.
  7. Notez votre progression.

casey viator Ça y est vous êtes prêt pour un programme en HIT. Celui de CASEY VIATOR est excellent. Il y en a d’autres. Mais une fois que vous avez saisi les principes vous y êtes. Le HIT n’est peut être pas la méthode ultime pour prendre en masse. C’est une méthode qui a fait ses preuves. Elle a fonctionné pour certains et pas pour d’autres, mais c’est la même chose pour toutes les méthodes du monde. Trouvez celle qui fonctionne pour vous.

Avez-vous déjà testé le HIT pendant au moins une période de 3 mois ? Quels ont été vos résultats ?

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

ARTICLES A NE PAS MANQUER:

  • marut yannick a dit :

    Je ne fait que 2 series par exercice..mais je donne tout . J ai bien plus progressé que quand je faisais 4 series avec moins d intensité. .

    • WEBMASTER VINCE a dit :

      C’est tout à fait ça…l’intensité compte plus que le volume seul…mais volume+intensité donne de bons résultats aussi :) .V.

  • rejean a dit :

    j,ai deja utilise le hit cela demande beaucoup de caractere et de concentration mais cela est vraique si tu ne sait pas respire tu risque de vomir mais ca fonctionne vraiment.

  • Pitouche a dit :

    Je pense que le HIT est destiné aux experts, pour ne pas dire les experts dopés. Le volume et l’intensité exigées pour cette méthode sont tellement énormes qu’il est essentiel de parfaitement exécuter les exercices (mouvement et poids) afin d’éviter, tant que possible, les blessures.

    Environ une fois par mois, j’utilise cette méthode pour une partie de ma séance et sur un seul groupe musculaire afin de le stresser différemment.

    Perso, je conseillerai cette méthode uniquement pour son avantage neuromusculaire et pour donner un coup de fouet lors d’une stagnation sur un groupe musculaire.

    • WEBMASTER VINCE a dit :

      Je suis tout à fait d’accord sur le fait que le HIT requiert de l’expérience car pour atteindre l’intensité demandée il faut une grande pratique et maitrise des mouvements. Le système nerveux doit etre extrêmement affuté. Mais on est plutot dans le « low volume » (donc volume faible) et c’est pourquoi sans cette maitrise on a vite fait de tourner notre entrainement en entrainement « peu intense » et finalement très peu productif. A l’inverse parfaitement maitrisé au fil de quelques années, la methode peut être explosive en terme de résultats. C’est mon point de vue.

      Par contre intégrer le HIT dans ses routines comme tu le fais et finalement apprendre par expérience ainsi peut être effectivement tres efficace.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*