LIFE BODYBUILDING

ENTRAINEMENT, NUTRITION, CROISSANCE

LIFE BODYBUILDING - ENTRAINEMENT, NUTRITION, CROISSANCE

10 principales causes de blessures en musculation

Les 10 principales causes de blessures en musculation et comment les éviter ?

Pratiquer la musculation n’est pas sans danger, ça n’est pas comme taquiner la perche ou le manchon, c’est physique, ça transpire et ça vous transpire. Fait correctement vous flirtez constamment entre croissance musculaire et risque de blessures. Ça n’est qu’avec un entrainement intense que vous stimulez suffisamment vos muscles et la vous risquez à chaque fois à vouloir aller loin d’endommager ces mêmes muscles. Mais c’est bien là que sont les gains de muscles et il faut donc aller les chercher mais en mettant toutes les chances de son cotés pour ne pas se blesser.

blessures musculation

La blessure n’est jamais très loin pour celui qui va chercher la dernière répétition, le dernière souffle pour lever ce poids qui nous parait toujours un peu trop lourd.

out bodybuilder expérimenté vous dira que la voie de la progression flirte souvent avec une voie qu’on préférerait éviter celle des blessures. C’est pourquoi vous devez être vigilant et apprendre à contourner cette voie afin de maintenir vos progrès. Vous devez apprenez à éviter les blessures et cela en écoutant votre corps et faire les ajustements appropriés. Voici les 10 causes principales de blessures et comment les éviter.


1. Mauvaise Technique


C’est la cause la plus commune des blessures. Une mauvaise technique peut entrainer une déchirure, une élongation, une rupture de ligaments…

Chaque partie du corps humain se meut d’une certaine façon. Les bras et la jambes ne peuvent aller au delà d’un certain angle. Chargés de poids leur liberté de mouvement est entravée. Vous devez apprendre à être un perfectionniste de la technique des vos premiers mouvements particulièrement lorsque vous êtes débutant. Respectez l’intégrité du mouvement, pas de balancier, ou contorsionnisme lorsque vous poussez ou tirer les poids. Faites le mouvement toujours lentement et avec maitrise. Si vous ‘y arrivez pas diminuez le poids?. C’est le 1er réflexe a avoir en cas de mauvaise technique pour éviter les blessures.


2. Trop lourd


Utiliser trop de poids est une mauvaise idée si vous devez sacrifier la technique du mouvement. Un poids lourds non maitrisé est un grand facteur de blessures en musculation. Si vous ne pouvez pas contrôler le poids à la descente par exemple, vous risquez d’aller au delà de vos capacités biomécaniques et crack !

N’oubliez pas la gravité : les poids obéissent à cette loi aussi et tout ce qui se trouve dans son champs lors de la descente se retrouve menacé.


3. Un partenaire non attentif


Si vous levez suffisamment lourd, vous aurez certainement besoin d’un partenaire pour vous aider. Lorsque vous travaillez lourd, vous finissez toujours par manquer les dernières répétitions et votre technique y perd. Pas de problème c’est normal , cela veut dire que vous flirter avec vos limites et c’est une bonne chose si c’est maitrisé. Un bon partenaire vous aide lors de tous vos mouvements du début à la fin. Il vous donne le petit coup de main dont vous avez besoin pour parfaire les dernières reps et atteindre votre objectif. Un bon  partenaire doit être fort et alerte, avoir le regard toujours sur vous et votre travail et non être en train de discutailler avec les potes ou mater les filles dans la salle…


4. Mauvais usage des répétitions trichées ou forcées


Les répétitions forcées ou trichées sont des techniques avancées qui permettent au bodybuilder de travailler au delà de ses capacités. Au delà  de son point d’échec le muscle est forcé de grossir. Mais mal utilisées, ces techniques se retournent contre vous. Le poids vous déséquilibre et quelqu’un doit venir à votre rescousse

Les mouvements trichés marchent mais c’est souvent dangereux. A chaque fois que vous faites appel à un élan pour vous aider artificiellement à accomplir un mouvement vous risquez de vous blesser. NE soyez pas trop gourmand trichez avec intelligence et ne mettez pas de poids exagérément lourds.


 

5. S’entrainer trop

 


Une surdose d’entrainement sape votre énergie et retarde vos progrès. La encore écouter les signaux que vous envoie votre corps est primordial. Vos muscles ne grossissent pas si vous vous surentrainez. Votre système nerveux en prend aussi un coup .Vos réserves de glycogène s’épuisent. Dans un tel état vous êtes tenté de soulever autant qu’avant mais vous êtes trop faibles pour y parvenir et vous ne vous en rendez pas compte. C’est la que la blessure arrive.

La solution c’est de se limiter à 4-5 sessions par semaine et n’aller pas au delà de l’heure.


 

6. Ne pas s’étirer

 


L’étirement est différent de l’échauffement. Fait correctement un bon étirement permet de relaxer le muscle surtout après un entrainement intense. Il permet alors de diminuer sensiblement les douleurs musculaires du lendemain.


 

7. Peu ou pas d’échauffement

 


Un bon échauffement c’est généralement de longues reps, faible intensité de différents exercices afin de faire affluer le sang dans les muscles concernés. Ces petits mouvements légers augmentent la température du corps, et accroissent la mobilité et la flexibilité des muscles et articulations. Faire du vélo, courir, sont généralement de bons échauffements pour le corps.

A cela on peut ajouter  5-10 minutes d’exercices. Faites vos exercices habituels mais avec des poids légers. Poussez ou tirer comme s’il s’agissait de poids bien plus lourds.


 

8. Répétitions négatives

 


Il faut faire attention, les répétitions négatives sont dangereuses bien que très stimulantes pour les muscles. Ce qui rend ces exercices dangereux : le poids que vous utilisez souvent bien bien plus lourds que ce que vous êtes réellement capables de tenir. Pour un exercice comme développé coché par exemple il est impératif que vous ayez un partenaire à la hauteur si vous vous engagez sur la voir des répétitions négatives.


 

9. Régime alimentaire pauvre

 


Si votre régime n’est pas équilibré ou trop pauvre en sources d’énergie et que vous levez lourd, vous risquez de vous blesser en surestimant votre force à ce moment là. Cela peut arriver particulièrement en période de sèche, ou nous modifions notre régime alimentaire de façon souvent drastique. donc attention à nos exercices en ces moments la.


 

10. Manque de concentration

 


Si vous êtes distrait ou préoccupé par des problèmes divers quand vous vous entrainez, vous invitez la blessure à votre table. La concentration est la clé de tout entrainement. Elle est développé avec l’expérience , l’entrainement. Le mental est un facteur important en musculation. Plus de concentration = plus de poids, c’est souvent mathématique. Ainsi plus de poids = plus de risques , si vous n’êtes pas concentrés sur ce que vous faites. Entrainez vous intelligemment.

************************************************************************************************* *************************************************************************************************

ARTICLES A NE PAS MANQUER:

  • Youssef a dit :

    Je peux vous confirmer les points 6 et 7. j’ai travaillé les jambes sans m’étiré. Résultat des courses je suis blessé aux chevilles et ceux depuis plusieurs mois.

    • WEBMASTER VINCE a dit :

      Effectivement, nous sommes jamais trop prudents surtout lorsque l’on s’entraine en musculation. Et malheureusement les risques de blessures sont bels et bien là. Le tout est d’apprendre les deux trois petites choses qui font la différence, d’être concentré surtout et ca devrait aller. Je te souhaite un bon rétablissement pour tes chevilles.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*